à la Une
 
Territoires
 
édition
 
formations
et études
 
rendez-vous
 
espace
ressources
 
l'association
 
contacts
et accès
 
vous êtes ici : > édition > les ouvrages 
 
Les ouvrages édités par l'Adels
 
 
vient de paraitre


Les légitimités ordinaires
Au nom de quoi devrions-nous nous taire ?
Hélène Hatzfeld
une co-édition Adels/l'Harmattan, collection Questions contemporaines
 
Comment des légitimités peuvent-elles être ordinaires ? D’habitude, on pense que les légitimités concernent les hommes et les situations de pouvoir ou de compétences. Il est même fréquent d’entendre un élu dire qu’il est le seul à détenir une légitimité, du fait de son élection. Et pourtant, de plus en plus souvent, il est question de légitimité à propos de personnes ou de faits ordinaires: qu’il s’agisse d’éducation, de procréation assistée, de luttes, d’expressions artistiques, que ce soit pour revendiquer ou dénier une légitimité. Hélène Hatzfeld a enquêté pour mesurer et surtout comprendre ce phénomène: dans les articles de la presse quotidienne, sur Internet et par une série d’entretiens dans un quartier en rénovation urbaine. Au- delà d’un abus de langage ou d’un effet de mode, les revendications de légitimités sont significatives de transformations profondes. Tout en partageant avec les luttes pour la reconnaissance l’attente d’une égalité réelle de droits, les revendications actuelles de légitimités s’en distinguent par leurs enjeux. Elles interpellent les principes de légitimité, le partage des droits à définir des normes dans la société, à distinguer ce qui est légitime et ce qui ne l’est pas. Poser la question « au nom de quoi ? », c’est interroger les fondements des légitimités électives et révéler les mutations du rapport au politique.

Les légitimités ordinaires - Au nom de quoi devrions-nous nous taire ?

Prix 24,5 €


 
 
 
vient de paraitre


Claude Neuschwander : une vie de militance(s)
Claude Neuschwander
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
Le livre de Claude Neuschwander est difficilement réductible ! C’est une autobiographie, certes, mais il ne parle s’attarde guère de sur sa vie privée… C’est un retour sur un passé bien immensément riche, mais un bon tiers du livre est consacré à l’avenir et propose des mesures originales quant à ce qu’il conviendrait de faire en 2012 et après…
Claude Neuschwander a dirigé Publicis et la Fnac, présidé l’Unef et l’Adels, créée Ten, coopérative pionnière de consultants, conseillé Edgar Pisani et inventé les conseils de résidents, à Sarcelles ; mais il est surtout connu du grand public pour son rôle dans la reprise de Lip, cette usine d’horlogerie à Besançon symbole d’une autogestion ouvrière dans les années 1970, encore présente dans les mythes politiques français, juste après mai 68. Il en fut le patron durant cette période. Claude Neuschwander n’est ni un ingénieur littérairecentralien, ni un entrepreneur social, ni un politique, ni un conseiller occulte ; il est tout cela à la fois et il accepte pour la première fois de nous raconter sa vie, une vie entièrement dédiée à la militance et à la recherche d’une certaine vérité, sans concession. De Guy Mollet à Nicolas Sarkozy, ce livre nous brosse une galerie de portraits à peine croyable ! Il faut dire que l’auteur a côtoyé la majeure partie des acteurs politiques et économiques français depuis 1950, et plus encore : Michel Rocard, Bernard Guetta, Françoise Giroud, Daniel Toscan Duplantier, Antoine Riboud, Valery Giscard d’Estaing, Milton Friedman, François Bloch Lainé ou Miles Davis traversent cette épopée militante !.

Pour en savoir plus sur Claude Neuschwander : une vie de militance(s)

Prix 22 €


Promotion de l'ouvrage
Cercle des Dominicains à Montpellier : le 22 septembre 2011
Festival du Livre Les Mots Doubs à Besançon, les 24 et 25 septembre 2011
Festival du livre de Mouans-Sartoux, 7 octobre 2011
Colloque sociétal à INSA de Lyon les 8 et 9 octobre 2011
Soirée à la librairie Sauramps à Montpellier le 17 novembre
 
 
 
50 ans de démocratie locale
Comment la participation citoyenne s'est laissée endormir, pourquoi elle doit reprendre le combat
Adrien Roux
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
La notion de démocratie participative qui agite les débats les plus actuels ne date pas d’hier. Les racines de ce mouvement sont multiples : chrétiens sociaux, libertaires, autogestionnaires, adeptes d’une nouvelle gestion publique locale ; les idéaux politiques que portent ces différents « fondateurs » de l’idéal participatif local sont évidemment très différents les uns des autres, et entrent souvent en conflit. Aujourd'hui il convient de comprendre ces origines et ces cheminements pour se donner une chance de faire un bilan objectif de la démocratie locale et du "localisme"... et se positionner en connaissance de cause, pour trouver enfin des pistes qui relancent ce mouvement aujourd’hui à la recherche d’un second souffle. Le présent ouvrage synthétise plus de deux ans de travaux, d’entretiens, de fouilles sur l'histoire et le sens de ce mouvement politique souvent mal connu. S’appuyant sur les nombreuses ressources mobilisées lors de la commémoration des 50 ans de l’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale, think tank français sur les questions de démocratie locale et participative, l’auteur donne un sens totalement actuel à un courant politique qui peine à faire comprendre son ambition et relie ainsi, enfin, l’action locale et les problématiques globales.

Pour en savoir plus sur 50 ans de démocratie locale

Prix 11 €

Promotion de l'ouvrage :

« Plaidoyer pour une démocratie locale renouvelée », conférence plénière à l’Université d’été du développement local, à Nancy le jeudi 15 septembre à 9h

« La démocratie locale, du lard ou du cochon ? », conférence débat avec Adrien Roux, Lela Bencharif (VP Rhône Alpes à la démocratie participative) et Valérie Girod, vendredi 7 octobre à 19h à Bourg Argental (42), salle André Jamet

« Pour une démocratie locale conflictuelle », conférence à Voiron (38) le jeudi 13 octobre
 
 
 
Concertation citoyenne en urbanisme
La méthode du COmmunity planning
Éléonore Hauptmann et Nick Wates
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
Comment améliorer sa ville ou son quartier ? Comment pouvons-nous les rendre plus pratiques, plus agréables, plus en harmonie avec le développement durable ? Ce guide est la version française d’un ouvrage anglais consacré à une méthode de concertation citoyenne en urbanisme appelée Community planning. Cette méthode a déjà une longue histoire aux Etats-Unis, en Allemagne, Chine, Écosse, Grande Bretagne, Irlande, Islande et République Tchèque. La méthode du Community planning rend les citoyens actifs dans l’élaboration du projet urbain et leur laisse exprimer leur créativité au contact des professionnels. Elle repose sur un principe simple : chacun (habitant, élu, technicien ou tout autre acteur concerné) peut s’impliquer dans le processus, afin de mettre en commun ses idées et ses expériences et de participer collectivement à la conception du projet. Cette pratique vaut d’être vécue et encouragée pour tout l’enrichissement mutuel qu’elle apporte, pour sa force de mise en mouvement des acteurs et sa finesse d’ajustement d’un projet dans un contexte local. C’est une aventure humaine des plus passionnantes que celle de rechercher le plus grand dénominateur commun de ce qui fondera le développement d’un territoire à léguer aux générations futures. Tous deux passionnés par cette méthode stimulante, Éléonore Hauptmann et Nick Wates livrent un guide pratique qui intéressera tous ceux qui s’investissent pour développer une pratique originale des démarches participatives.

Pour en savoir plus sur Concertation citoyenne en urbanisme

Prix 19 €
 
 
 
La démocratie participative inachevée
Genèse, adaptations et diffusions
Sous la direction de Marie-Hélène Bacqué et Yves Sintomer, avec la collaboration d'Amélie Flamand et Héloïse Nez
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
La démocratie participative, dont les racines sont anciennes, connaît un renouveau retentissant depuis une dizaine d’années. Elle semble s’institutionnaliser dans la durée, dans une dynamique qui se différencie du caractère contestataire des mouvements sociaux des années 60 et 70. Cet ouvrage analyse ses dynamiques de diffusion, le succès particulier de certains dispositifs, aléas de tel ou tel parcours, la multiplicité des expériences locales et l’inachèvement général d’un processus qui semble, pourtant, porté par des tendances lourdes. (...)

Pour favoriser une meilleure compréhension de ces phénomènes, l’accent est ici mis sur deux aspects peu étudiés jusque-là dans une optique comparative : l’évolution dans le temps et la place des acteurs, individuels ou en réseau ? À travers quels réseaux d’acteurs, quelles institutions, se sont opérés des transferts ? Retracer cette généalogie de la démocratie participative permet de mieux en comprendre la portée et les limites. Et donne des clés à ceux qui veulent la faire vivre aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur La démocratie participative inachevée

Prix 19 €
 
 
 
Le projet urbain participatif
Apprendre à faire la ville avec ses habitants
Philippe Verdier, préface de Jean-Pierre Gautry, président de la Société française des urbanistes
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
Élus locaux, militants associatifs, urbanistes, sociologues et intervenants sociaux, architectes, paysagistes, aménageurs et habitants… Tous, nous pensons être les maillons essentiels pour construire la ville, la comprendre, la faire vivre, l’embellir, la dessiner… Tous, nous avons un jour partagé l’intuition que l’amélioration de notre cadre de vie pouvait être le point de départ d’un mieux être, collectif comme individuel. Les uns et les autres, nous éprouvons cruellement la difficulté d’une telle ambition. Et pourtant, la ville, notre ville ne se fera pas sans nous !… Pédagogique et accessible tout en faisant découvrir la complexité des faits et des enjeux, cet ouvrage propose à tous ceux qui s’intéressent à la préparation des projets urbains une double initiation, sociale et spatiale, et une boîte à outils complète pour comprendre ce qu’est la ville et la notion très actuelle de projet urbain. Au fil des pages et des étapes illustrées d’un projet urbain partagé, c’est aussi un point de vue critique qui apparaît sur les conditions de production de la ville, et l’ambition de refuser les facilités des recettes d’imageries urbaines marchandisées au profit d’une démarche de projet à la fois exigeante et proche des gens. Rarement urbanisme et sociologie se sont complétés avec autant de sens, dessinant au final une philosophie pratique d’action pour la ville, avec ses habitants, présents et à venir.

Pour en savoir plus sur Le projet urbain participatif

Prix 24,5 €
 
 
 
Conseils de développement - modes d'emploi
Une édition de l'Adels réalisée en collaboration avec l'Unadel, le Carrefour des Pays lorrains, Géants et l'Ardl. Rédaction : Philippe Langevin (Ardl)
 
Les conseils de développement sont souvent la cible de critiques : méconnus, inefficaces, partiaux – car composés de contestataires ou, au contraire, d’amis des élus. Ces clichés occultent la réalité de ces instances encore émergentes (le sens civique, le goût pour la chose publique, la responsabilité et l’engagement de nos concitoyens), et révèlent en fait une grande méconnaissance des dynamiques à l’œuvre. En pratique, les conseils de développement sont souvent générateurs d’idées, de projets et d’actions innovantes. Au fil des ans, leur présence est peu à peu devenue indispensable au développement des territoires, à la recherche d’un intérêt général sans cesse à réinventer. Ils contribuent aussi fortement au renouvellement des pratiques démocratiques. Encore faut-il pour cela qu’ils soient conçus comme des lieux de codécision, largement ouverts à chaque acteur local impliqué, en lien direct avec la structure porteuse du Pays ou de l’agglomération, animés avec qualité, dotés de moyens suffisants... La loi permet tout cela, n’oblige à (presque) rien et, pour une fois, laisse la liberté d’agir aux élus locaux. À eux de se saisir de cette occasion pour enrichir les politiques locales dans une conversation honnête et constructive avec toutes les facettes de la société locale.


Pour en savoir plus sur le guide Conseils de développement

Prix 14€
 
 
 
Dix territoires d'hier et d'aujourd'hui
pour mieux comprendre le développement local
Une édition de l'Adels réalisée avec le soutien de Mairie-conseils. Rédaction : Georges Gontcharoff
 
Une année de voyages en France métropolitaine pour visiter de très nombreux territoires en développement, rencontrer leurs acteurs historiques ou actuels, échanger, faire le lien avec l’actualité contemporaine de la pensée locale... C’est le chemin qui est rapporté dans cet ouvrage, faisant étape en dix territoires emblématiques des problèmes que se posent tous les acteurs locaux, et des solutions que les plus dynamiques d’entre eux expérimentent au jour le jour. Les liens entre développement local et développement durable, l’avenir des intercommunalités de projet – notamment les Pays – sont des questions importantes que l’auteur traite à travers la synthèse de ses propres réflexions et des positionnements de ces pionniers du développement local dont ce livre rassemble les témoignages.

Pour en savoir plus sur Dix territoires d'hier et d'aujourd'hui

Prix 15 euros
 
 
 
le best-seller de l'Adels vient
de franchir le cap de la 3e édition !


Conseils de quartier - modes d'emploi
3e édition 2008 mise à jour
Une édition associative de l'Adels
 
Les conseils de quartier, on en parle beaucoup... l'Adels publie la troisième édition de son guide sur les conseils de quartier.


conseils de quartier - modes d'emploi.
Téléchargez la plaquette de présentation de l'ouvrage (format pdf *, 256 Ko)

Prix : 19 euros
 
 

 
Passé, présent et futur de l'intercommunalité
et du développement local Tomes 1 et 2
Tome 1 : État actuel de la législation de l'intercommunalité, analyse critique
Tome 2 : Monographies de 26 territoires intercommunaux en développement
Georges Gontcharoff
une co-édition Adels/IFC-2G
 
TOME 1 : Les communautés (urbaines, d’agglomération, de communes) ne sont pas loin de couvrir la totalité du territoire. Mais la législation qui provoque et qui encadre cette transformation du paysage politique local est mal connue. Alors que la plupart des ouvrages sur ce sujet sont le fait de juristes, avec leur rigueur, mais aussi leur langage et leur mode de raisonnements particulier, nous avons voulu écrire un ouvrage dans l’esprit de l’éducation populaire avec la volonté d’aider les acteurs locaux à comprendre la nouvelle réalité l’intercommunalité et à s’engager résolument dans le développement des nouveaux territoires.

TOME 2 :
Cet ouvrage contient 26 monographies de territoires en développement. Ils ne constituent pas un échantillon représentatif, mais ont été choisis pour refléter l’extrême diversité des situations rencontrées sur le terrain (ancienneté de la démarche, formules juridiques choisies, jeu changeant des acteurs, tantôt en harmonie, tantôt en tension, rapports très variés entre " l’ascendant ", les choix de développement portés par les acteurs locaux, et le "descendant ", l’incarnation sur le terrain des procédures de développement conçues au niveau de l’Europe, de l’État, de la région ou du département). On peut dire que le nouveau maillage territorial connaît deux niveaux. Au plus près du terrain, on trouve les communautés, établissements publics de gestion des compétences déléguées. Dans un territoire plus vaste, on trouve les Pays et les Parcs. C’est dans les relations entre les deux niveaux que se trouvent les interrogations les plus pertinentes.

Pour en savoir plus sur le Tome 1
Pour en savoir plus sur le Tome 2

Prix du tome 1 : 12 euros
Prix du tome 2 : 26 euros
 
 
Participations citadines et action publique
Dakar, Rabat, Cotonou, Tunis, Jérusalem, Sanaa
Sous la direction d’Olivier Legros
une co-édition Adels/Yves Michel , collection Société civile
 
Au Sud comme au Nord, la participation fait aujourd’hui partie des grands principes des politiques urbaines. Si l’Amérique latine et des villes comme Porto Alegre ont joué un rôle pionnier dans le développement de la démocratie participative, il faut également tenir compte d’autres régions, telles que le continent africain, le Proche et le Moyen-Orient, qui ont moins retenu l’attention des spécialistes jusqu’à présent. L’impératif participatif y est pourtant de plus en plus prégnant du fait des directives des institutions internationales et, selon les pays, des progrès de la société civile. Mais que signifie " participer à l’action publique " pour des individus, des citadins en l’occurrence, qui ont été longtemps tenus à l’écart des politiques urbaines ? S’agit-il seulement d’intégrer les dispositifs participatifs mis en place et contrôlés par les institutions ? Loin de rester inactifs, les citadins d’Afrique et d’Orient multiplient au contraire les initiatives, le plus souvent en marge des cadres officiels. Faisant acte de résistance, voire de désobéissance quand leurs intérêts sont menacés, ils cherchent aussi à négocier l’accès aux biens publics avec les institutions. Les politiques participatives sont donc loin d’épuiser les possibilités d’action collective. Qu’elle prenne la forme de pratiques imposées par les organismes internationaux, de mobilisations locales ou de négociations informelles, la participation des citadins du Sud à l’action publique mérite d’être mieux connue, pour faire avancer la réflexion sur le gouvernement des villes et sur la démocratie locale.

Participations citadines et action publique

Prix : 22 euros
 
 
Pour un nouvel urbanisme
La ville au coeur du développement durable
une co-édition Adels/Yves Michel
 
Post-face :
" Montrez-moi votre ville, je vous dirai qui vous êtes ", pourrait dire l’urbaniste-devin. L’exercice serait aujourd’hui cruel pour notre société : nos villes sont dispendieuses, étalées, éclatées, irresponsables. Elles sont colonisatrices et féroces avec les campagnes qui les entourent, dangereuses pour l’air et l’eau qui les traversent et dures avec les personnes qui les habitent. Le constat n’est pas tout à fait nouveau, mais les enjeux se précipitent : l’urgence écologique générale et le réchauffement climatique en particulier accélèrent la mutation de notre société vers un développement durable. Mais comment espérer y arriver à l’échelle planétaire si chacune de nos villes continue sur sa lancée ? Les auteurs s’attellent dans cet ouvrage à renouveler l’urbanisme à l’aune de ces nouvelles exigences. Équité sociale, gestion responsable des terres et des transports, révolution du bâti, fin du mitage et des " champs de pavillons ", ré-invention d’une proximité fonctionnelle… Des villes d’Europe montrent la voie. Ce livre les met en avant, et donne des pistes concrètes d’action et de réflexion pour changer nos villes, ici, maintenant.

Pour un nouvel urbanisme

Prix : 15 euros
 
 
Démocratie participative locale
Comprendre, agir, proposer
une co-édition Adels/Cédis
 
Extrait de l'introduction :
"Ce n’est pas dans un livre qu’on apprend la politique. Moins encore la démocratie participative. La démocratie n’est pas une science exacte, plutôt un art de composer.
Ces pratiques, ces savoirs, l’Adels les observe depuis 1959, en accompagnant la réflexion des acteurs locaux, en s’impliquant à leurs côtés pour donner naissance à des dispositifs quelquefois innovants. En cinquante ans, les questions ont évolué, et avec elles les fondements et les pratiques des élus et de leurs partenaires. À l’exigence de démocratie locale est venu s’adjoindre la notion de développement local, innervant le territoire de projets menés par les habitants eux-mêmes. Avec la politique de la ville s’est affirmée la notion de développement social . Plus proche encore, celle de développement durable élargit notre représentation de la proximité en l’intégrant dans une vision globale , dans une échelle de temps longs."

Démocratie participative locale

Prix : 10 euros
 
 
La ville contre les grands ensembles
L'expérience de Quétigny : d'une ville pionnière aux villes durables
une co-édition Adels/Cêtre
 
Extrait de la post-face :
"Dire qu’il y a une crise du logement en France relève aujourd’hui de l’euphémisme : on estime que près d’un million de logements manquent à l’appel. Pire : c’est la ville entière qui est en crise. Ses banlieues se révoltent, pendant que les centres-villes se transforment en galeries commerciales géantes, délaissant les habitants. Ceux d’entre eux qui le peuvent participent à une course vers le pavillonnaire, grignotant toujours plus les espaces périurbains, et inscrivant l’urbanisme contemporain dans une non-durabilité hallucinante. (...)
C’est ici que l’expérience de Quetigny, ville nouvelle autoconstruite de l’agglomération de Dijon, nous est utile : elle illustre que l’urbanisme peut se mettre au service d’un projet politique, et même d’un projet de société. Quetigny, le contre-exemple d’un urbanisme techniciste ou privatisé, nous montre comment penser la ville peut construire la ville."

La ville contre les grands ensemble

Prix : 14 euros
 
 


Renouveler la démocratie : oui, mais comment ?
Analyses et propositions de l'Association pour la démocratie et l'éducation locale et sociale
une édition associative de l'Adels
 
Extrait de la post-face :
"... Une fraction grandissante du corps social s’éloigne des expressions traditionnelles de la démocratie. Comment comprendre cette évolution et comment agir afin de construire une citoyenneté plus large et plus effective ? En s’appuyant sur l’expérience de l’Adels, une longue histoire faite de réflexions et de rapports avec les différents acteurs de la démocratie locale, acceptons de sortir des sentiers battus et d’un consensus mou bâti autour du thème trop commode de la participation. (...)
C’est le contenu même du contrat démocratique qui doit être maintenant redéfini."

Renouveler la démocratie : oui, mais comment ?
Téléchargez la plaquette de présentation de l'ouvrage (format pdf *, 216 Ko)

Prix : 11 euros
 
 


Pour une culture de la participation
Pierre Mahey
 
Extrait de la post-face :
"...Il ne s’agit donc pas ici de questionner la participation de façon générale et théorique, mais bien d’apporter des éléments d’aide à la décision dans la conduite et l’organisation de toute une batterie d’instruments plus ou moins performants qui tentent de donner la parole aux gens : conseils de quartier, comités d’habitants, fonds de participation des habitants, conseils économiques et sociaux, conseils de développement, ateliers d’urbanisme, forums citoyens, conseils des anciens, des jeunes, d’enfants, des étrangers, des handicapés, culturels, de santé, etc.”
Pierre Mahey est architecte, urbaniste, administrateur de l’Adels, responsable d’arpenteurs et à ce titre animateur de nombreux dispositifs de participation."

Téléchargez la plaquette de présentation de l'ouvrage (format pdf *, 120 Ko)

Prix : 11 euros
 
 



Développement social participatif -
modes d'emploi
une édition associative de l'Adels, avec la FCSF et l'appui de Mairie-Conseils
 
Extrait de la post-face :
"Développement social participatif… Derrière la technicité des termes, c’est une société en projet qui se construit, c’est l’autonomie des personnes et des groupes dont il s’agit. Ce guide est là pour retrouver le sens caché des mots, et ainsi soutenir le passage à l’acte."

Développement social participatif, modes d'emploi
Téléchargez la plaquette de présentation de l'ouvrage (format pdf *, 172 Ko)

tarifs à l'unité :
* de 1 à 9 exemplaires : 14 euros
* de 10 à 49 exemplaires -10% : 12,60 euros
* + de 50 exemplaires -20 % : 11,20 euros
 
 


Animer un projet participatif - modes d'emploi
une édition associative de l'Adels
 
Extrait de la post-face :
"...L'animation d’un groupe s'inscrit ainsi dans un propos global : quand les participants décident d'inscrire leur projet dans l'espace public, ils entrent dans une dynamique de changement, dans des relations à nouer avec de multiples partenaires, quelquefois radicalement différents d’eux-mêmes. Pour que les transformations qu'ils proposent soient durables, la fonction animation prend alors la dimension d'un débat de société, devient l’outil de la démocratie participative..."

> Animer un projet participatif, modes d'emploi

tarifs à l'unité :
* de 1 à 9 exemplaires : 14 euros
* de 10 à 49 exemplaires -10% : 12,60 euros
* + de 50 exemplaires -20 % : 11,20 euros
 
 



Faire de la politique autrement.
Les expériences inachevées des années 1970
Par Hélène Hatzfeld, docteur d'État en science politique
 
Extrait de la post-face :
"...Les années 70 interpellent le politique : de mai 68 à Lip, du mouvement de libération des femmes à la dénonciation du totalitarisme, elles explorent ses limites. De nouvelles figures se sont esquissées avec l’autogestion, la démocratie participative. Aujourd’hui reformulées avec l’expérience des années 80, ces questions fondent celle d’aujourd’hui : qu’est-ce qui donne sens à une vie en communr? ? En redécouvrant ce passé, nous pouvons mieux comprendre les appels du monde d’aujourd’hui. Car " l’incompréhension du présent naît fatalement de l’ignorance du passé. " (Marc Bloch)"


> Faire de la politique autrement

Co-édition Adels/Presses universitaires de Rennes
Prix : 24€
 
 




Une nouvelle politique de la ville ?
Analyse critique de la loi Borloo du 1er août 2003
Par Georges Gonctharoff
 
Extrait de la post-face :
"...Ce livre apporte à la fois une connaissance détaillée de la loi Borloo, analysée article par article, avec les débats qu’elle a suscités, et l’illustration concrète de cette nouvelle politique, par des études de terrain. Une attention particulière est portée à la démocratie participative locale, c’est à dire à l’implication itérative et obligatoire des habitants. Un autre point très sensible est constitué par le relogement des habitants obligés de quitter les immeubles démolis. Le traitement social et participatif d’un tel problème est capital..."


Une nouvelle politique de la ville ? Analyse critique de la loi Borloo du 1er août 2003, Georges Gontcharoff, Gontcharoff-Adels, 2005, 542, 20€
 
 


Empreintes
Paroles de l'Atelier de Travail Urbain de Grande Synthe 1994-2001
Un processus de participation collective à l'évolution de la ville
Une édition associative arpenteur, Adels, Regards d'habitants et les auteurs de l'ouvrage
 
Cet ouvrage collectif retrace une expérience de démocratie participative menée e=de 1994 à 2001 à Grande-Synthe, Nord.
Ce processus de co-production de l'é&volution de la ville est présenté par des contributions individuelles d'habitants, professionnels et élus, y ayant participé. des ancarts techniques exposent ses modalités de fonctionnement.
Nous expérons que les pointsn? de vue des auteurs - très personnels, parfois contradictoires - témoignent, voire persuadent de l'intérêt réciproque pour tous les partenaires d'un implication active dans la vie de la Cité.
135 pages.

Prix : 14.65 €

> Empreintes - paroles de l'ATU de Grande Synthe 1994-2001
 
 


Le travail forcé comme remède à l'exclusion ?
Analyse critique de la loi RMI-RMA du 18 décembre 2003.
Par Georges Gonctharoff
 
En analysant, globalement, puis article par article, la loi du 18 décembre 2003, ce livre cherche à donner des instruments de connaissance et de réflexion, aux acteurs locaux qui sont tenus de l'appliquer, au premier rang desquels les élus, les travailleurs sociaux, et les militants des associations d'insertion.
Préface de Jean-Michel Belorgey.

Prix : 18 €
 
 


les passeurs de frontières
Marc Vandewynckele
 
En se plaçant dans tous les entre-deux des personnes, des groupes, des classes, d'âge, des territoires ou des disciplines, l'auteur nous met en position de nous enrichir des différences, de susciter la prise de distance et les rapprochements.

Prix : 11 €.
 
 
Territoires et pratiques de démocratie locale
Edition Adels, Celavar, Mairie-Conseils et Parcs naturels régionaux de France
Octobre 2001
 
Ce document édité par l'Adels, le Celavar, Mairie-Conseils, et les Parcs naturels régionaux de France, analyse des pratiques de démocratie locale, réflexions et présentation d'expériences vécues.

Prix (tarifs à l'unité, port compris) : 20 €.


EPUISE !
 
 
Vivre ensemble l'avenir de la mixité sociale et culturelle
actes du colloque organisé à Paris le 27 octobre 2001
 
par l'Adels, l'ADRI (Agence pour le développement des relations interculturelles), le GISTI (Groupe d'information et de soutien des travailleurs immigrés), le CERAS (Centre de recherche et d'action sociales).

Distribution gratuite, port non compris.


EPUISE !
 
 
2001, l'Odyssée municipale - 7 tomes
de Georges Gontcharoff
 
Une collection de 7 ouvrages destinés à donner aux acteurs locaux un panorama exhaustif du fonctionnement municipal et du rôle des élus, et qui associent une vulgarisation de la législation et une réflexion socio-politique éclairée par 3 concepts : écologie politique, développement durable, gouvernance et démocratie locale.

Pour plus d'informations sur les 7 tomes :
> 2001, l'odyssée municipale

Prix :
- tomes 1 à 6 : 8,38 €
- Tome 8 : 12 €