à la Une
 
Territoires
 
édition
 
formations
et études
 
rendez-vous
 
espace
ressources
 
l'association
 
contacts
et accès
 
vous êtes ici : > édition > les ouvrages > Empreintes - ATU Grande Synthe 
 
les éditions de l'Adels
 
  Empreintes
Paroles de l'Atelier de Travail Urbain de Grande Synthe 1994-2001
Un processus de participation collective à l'évolution de la ville
 
sommaire


1. Présentation de l’Atelier de Travail Urbain

Une expérience fondatrice
Pierre Mahey

Intervention au Colloque du Syndicat Français des Architectes à Marseille
Joëlle Le Feyer

Réflexions sur “feu” l’ATU
Gérard Fichelle


2. L’Atelier de Travail Urbain, un espace de citoyenneté

Vivre ensemble
André Demarthe

Mon parti citoyen
Ghani

Un espace de citoyenneté
participants


3. Participer à l’ATU : respect, patience, implication… et plaisir !

Ma participation à l’ATU
Nicole Segard

Non, tu n’es plus habitant !
Michel Joncquel

« à nous d’agir, mais quel chantier ! »
Berthe Bétrancourt

Passage d’un habitant
Eugène Levavasseur

L’arrivée d’un technicien municipal à l’ATU


4. Entrons à l’ATU

Recueil pour une trace
Paul Delplace

Témoignage
Michel Muyls

Mon passage à l’ATU
Francis Bouchard

“Le nouveau venu”
Claude Bataillie


5. Des débats et des projets

La Promenade des Jardins
Francine Demarthe

Le temps du partage
François-Xavier Mousquet

Mise en place et organisation de l’atelier Europe
Armelle Leroy

Trois faits marquants
Félix Tertulliani

Quatre passages à l’ATU
Emmanuel Miesh


6. L’Atelier de Travail Urbain, un espace de rencontre citoyenne


Devoirs de vacances
Jean Ysebaert

L’Atelier de Travail Urbain, un choix
Jean-Marc Messali

Un citoyen à part entière
Raymond Vandecasteele

Quand écouter devient plaisir
Fabian Servais


7. Un espace d’intérêt collectif

L’ATU, pour moi, c’était une rencontre d’habitants
Ahmar Kebyr

L’emploi… et la chorba pour tous !
Aïssa Zemouri

Pour passer de ses intérêts à un projet collectif, supporter la complexité, apprendre à dialoguer…
Bernadette Mayeur


8. “Faisons la Ville Ensemble” (nom du local de l’ATU)


Essai sur “l’Atelier de Travail Urbain”
Michel Josse

L’A.T.U. : de la démocratie représentative à la démocratie participative
Michel Joncquel

Ville inhumaine, et pourtant créée par l’homme ? ? ?
Daniel Truy


9. Présent, passé, futur, de la mémoire à la notoriété…

Une parole habitante
Jean-Marie Vermersch

Bienvenue à L’Atelier de Travail Urbain !
Carole Simard


10. L’urbain, l’humain, le citoyen, le passant…

« Penser urbanité, c’est penser citoyenneté »
Hocine Telali

Lettre aux “Atusiens”
Anne Cordier

Rencontre avec une ville
Valérie Lansard

La ville par les habitants, pour les habitants
Jean-Paul Bernard

Passants en terre septentrionale
Un passant synthois


Contacts





Encarts techniques


Encart technique 1.
Raisons d’être de cet ouvrage
Lettre aux participants de l’ATU de Grande-Synthe

Encart technique 2.

Genèse de l’Atelier de Travail Urbain
1971-1981 : Une culture de la concertation s’invente
1982-1989 : Le développement social des quartiers
1989-1994 : Du DSQ au Développement Social Urbain

Encart technique 3.
Objectifs, enjeux, rôles
La place de chacun des acteurs au travers de paroles libres
Paroles de techniciens
Paroles d’habitants
Paroles d’élus

Encart technique 4.
Règles du jeu

Encart technique 5.
Le projet, le processus
Quelques exemples de réalisations de l’ATU et de ses sujets de réflexion

Encart technique 6.
Élargir le public, quels outils ?
Les outils de communication de l’ATU
Partenariat
Trait d’union
Mobilisation de nouvelles catégories de population
Évolution des participants de l’ATU, échanges réguliers avec d’autres villes
Extrait de compte-rendu de Comité de Pilotage
Un point de vue sur la question d’élargir le public

Encart technique 7.
Limites et enseignements, échelles de territoire
À propos d’échelles de territoire
De la proximité à l’agglomération
À propos de structure

Encart technique 8.
Inscription dans l’action publique et engagements
Influence sur l’action publique
Relations avec les services
Relations avec les autres
Relations avec les professionnels
Témoignage
Liaison Place de l’Europe / Parc Saint-Joseph
Parvis du collège Jules Verne

Encart technique 9.
Réseaux, mémoire, notoriété
Transformation des participants
Une évaluation collective permanente
Réseaux, évaluation et essaimage de l’ATU
Participation des habitants aux projets urbains
Le réseau Capacitation Citoyenne




Aux dernières nouvelles…

Certains participants de l’ATU ont souhaité continuer à travailler collectivement sur leur environnement urbain. C’est ainsi qu’a été créée l’association “Regards d’Habitants” qui continue de proposer des diagnostics et propositions d’amélioration. À la date d’édition de cet ouvrage (printemps 2oo4), la municipalité a accepté le dialogue avec cette nouvelle forme d’implication des habitants sur le présent et le devenir de la Ville.
 
Quelques extraits
 
P11
L’animateur

Lettre aux participants de l’ATU de Grande-Synthe

Fontaine, le 5 juillet 2oo1
Objet : Laisser une trace

Madame, Monsieur, Chers amis,
La municipalité de Grande-Synthe a changé et il semble que le nouveau conseil ne souhaite pas reconduire le fonctionnement de l’ATU. L’expérience que nous avons vécue ensemble s’interrompt donc.
Au même moment, de nombreuses collectivités locales, quelques associations, les professionnels de la politique de la ville, des bailleurs sociaux, etc, nous sollicitent de plus en plus souvent pour mieux connaître l’Atelier de Travail Urbain de Grande-Synthe et s’appuyer sur cet exemple pour lancer de nouveaux dispositifs de participation.
Les sept années de fonctionnement de l.ATU constituent en quelque sorte un patrimoine en matière de participation, mais, comme souvent, s’il n.est pas consigné, décrit, raconté, il tombera dans l.oubli sans pouvoir servir à d’autres territoires, à d.autres processus.
C’est pourquoi je me permets de vous contacter, en mon nom propre, pour vous proposer de participer à l’élaboration d’un ouvrage, livre, livret, qui rende compte de ce que nous avons expérimenté.
Je pense que nous pouvons réunir les moyens pour éditer ce travail.
Pierre MAHEY


P98
l’Elu

[...] Pourquoi aurions-nous besoin, nous élus, des habitants pour “faire” la ville ? [...]
[...] À Grande-Synthe, je disais à des collègues élus, que “faire la ville ensemble”, c’est-à-dire avec les habitants, nous permettrait de “bien faire du premier coup”. Ils m’ont demandé si avant l’A.T.U. on ne faisait pas bien. J’ai adapté le slogan et parlé de “mieux faire du premier coup”. D’autres m’ont fait remarquer qu’il était trop ambitieux de penser à la réussite d’un projet sans adaptation. J’ai donc proposé pour caractériser l’A.T.U. la devise “mieux faire pour moins corriger”. [...]
Michel Joncquel
Conseiller municipal entre 1995 et 2oo1, porteur politique de l’A.T.U.



P126
La technicienne extérieure

Quand on est étudiante en Architecture, très intéressée par un thème tel que la participation des habitants à l’élaboration de projets urbains, il est certain que l’on a entendu parler de Grande-Synthe d’une part, et de son Atelier de Travail Urbain d’autre part…
Alors, quand on apprend que l’on va exercer ses premiers pas en tant que “professionnelle” dans un tel creuset, on est contente d’abord, pleine d’expectatives ensuite, et on se dit enfin « qu’est-ce que cela peut bien être en vrai ? »… [...]
[...] Et puis, j’ai découvert une ville et un dispositif de participation… Passée la courte désillusion me renvoyant plus à ma propre naïveté qu’à la réalité des choses, j’apprenais à connaître une ville - comme toutes, singulière - et à entrevoir la complexité du simple mot PARTICIPATION. [...]
Valérie Lansard
architecte - urbaniste



p130
La ville par les habitants, pour les habitants

Il y a des moments dans la vie où l’on se doit d’être acteur, afin de se sentir concerné au sein de son environnement, car la finalité de la vie n’est-elle pas de partager ses opinions afin de construire avec autrui ? [...]
[...] Faire l’éloge de cet atelier n’est pas du tout fortuit. C’est plutôt jouer une maxime symbolique, comme une trace indélébile : la ville par les habitants, pour les habitants.
Jean-Paul Bernard
habitant