à la Une
 
Territoires
 
édition
 
formations
et études
 
rendez-vous
 
espace
ressources
 
l'association
 
contacts
et accès
 
vous êtes ici : > édition > les ouvrages > 50 ans de démocratie locale
 
Une co-édition Adels/Yves Michel
 
 
50 ans de démocratie locale
Comment la participation citoyenne s'est laissée endormir, pourquoi elle doit reprendre le combat
50 ans de démocratie locale,
Adrien Roux, avril 2011, 11 euros
     
 
La notion de démocratie participative qui agite les débats les plus actuels ne date pas d’hier.

Les racines de ce mouvement sont multiples : chrétiens sociaux, libertaires, autogestionnaires, adeptes d’une nouvelle gestion publique locale ; les idéaux politiques que portent ces différents « fondateurs » de l’idéal participatif local sont évidemment très différents les uns des autres, et entrent souvent en conflit.

Aujourd'hui il convient de comprendre ces origines et ces cheminements pour se donner une chance de faire un bilan objectif de la démocratie locale et du "localisme"... et se positionner en connaissance de cause, pour trouver enfin des pistes qui relancent ce mouvement aujourd’hui à la recherche d’un second souffle.

Le présent ouvrage synthétise plus de deux ans de travaux, d’entretiens, de fouilles sur l'histoire et le sens de ce mouvement politique souvent mal connu.

S’appuyant sur les nombreuses ressources mobilisées lors de la commémoration des 50 ans de l’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale, think tank français sur les questions de démocratie locale et participative, l’auteur donne un sens totalement actuel à un courant politique qui peine à faire comprendre son ambition et relie ainsi, enfin, l’action locale et les problématiques globales.

Adrien Roux est diplômé de Sciences Po Grenoble. Il a été deux ans chargé d’études à l’Adels pour l’organisation du cinquantenaire de cette organisation. Il travaille actuellement à la diffusion et à la mise en pratiques de méthodes d’organisation communautaire et de désobéissance civile, au niveau international et dans l’agglomération grenobloise.
 
Sommaire
Préface de Dominique Mansanti et Olivier Ihl

Introduction - Peut-on faire de la politique localement ?



Chapitre 1 - « Libérer la province colonisée »...

Affronter la pensée politique jacobine   
Les racines sociales-chrétiennes de la revendication d’autonomie locale
Projet politique ou technicien : l’autonomie locale entre subsidiarité et autogestion
La décentralisation et la naissance du pouvoir local 
Les limites contemporaines de l’autonomie locale 
Quelle autonomie pour le pouvoir local aujourd’hui ? 

Chapitre 2 - L’appropriation par les citoyens de l’institution municipale

Éduquer à la démocratie 
Les groupes d’action municipale et la modernisation du pouvoir local 
Démocratie locale et technocratie participative 
"La démocratie locale réelle n’a qu’un seul nom : l’autogestion !"  
Les élections municipales de 1977, apogée et déclin de la rhétorique autogestionnaire
Les années 80, ou la décennie perdue de la démocratie locale
Le « renouveau », limité, de la thématique participative àpartirdesannées90 



Chapitre 3 - Le local, foyer de citoyenneté active

La citoyenneté comme action concrète au sein de la communauté locale
Développer une conscience politique pour résoudre les problèmes quotidiens
Le citoyen contestataire, ou la démocratie comme conflit négocié
De l’habitant des luttes urbaines au citoyen des conseils de quartier 
Un colibri ne fait pas le printemps démocratique

Chapitre 4 - Débats et controverses sur l’option localiste du changement social

Socialisme utopique, anarchisme,... les racines de l’option localiste
Les reformulations de l’option localiste depuis 1960 
Rôle du conseil de développement

Conclusion - Soyons efficaces : émancipons-nous !

Remerciements